Comité local de l’alimentation

Initiative en expérimentation
  • Structure porteuse : Au Maquis! - Association
  • Territoire d’expérimentation : Sud Lubéron (Vaucluse)
  • Contact :

    https://www.aumaquis.org/ssa

  • Partenaires :
    • collectif informel : collectifs citoyens des villages alentours (Vaugines, Cucuron, Villelaure, Lauris, Mallemort…)
    • Restaurant scolaire de Lauris, Magasin de producteurs, Secours Populaire
    • Structures de l’ESS : Leris, laboratoire de recherche
    • Collectivités locales (mairies, Pnrl)
  • Adresse : 84360 Lauris, France Provence-Alpes-Côte d'Azur

Description des activités

Aujourd’hui la Sécurité sociale de l’alimentation est une solution macro économique qui vise l’universalité et qui n’est donc pas applicable au niveau local. L’objectif est donc d’être une instance de réflexion afin d’enrichir les réflexions des autres structures qui travaillent sur ce sujet dans toute la France. Pour se faire une expérimentation de Comité Local de l’Alimentation (CLA) est menée:

Depuis janvier 2022, 25 citoyens volontaires de Cadenet (et bientôt 50 citoyens de Pertuis), se rencontrent chaque jeudi toutes les 2 semaines pour écouter divers intervenants (qu’ils ont eux-même choisi) autour de trois axes: l’alimentation et le système alimentaire, le fonctionnement et le financement de la sécurité sociale, la démocratie et la participation citoyenne. 

©Au Maquis

Historique du projet

Notre association travaille depuis 10 ans en lien avec les acteurs du territoire (associations, organisations paysannes, collectivités locales, parc naturel régional, citoyens…à) à développer une autre alimentation sur notre territoire :

  • organisation d’un évènement « Vivant ! » qui regroupe les acteurs locaux sur le sujet de l’alimentation
  • ouverture d’un marché paysan au sein du café associatif
  • accompagnement à l’ouverture d’un magasin de producteurs
  • participation au programme alimentaire local
  • réflexion à la mise en place d’une « cité de l’alimentation »
  • action éducatives (scolaires, semaine verte, café associatif…)

Perspectives envisagées

Nous espérons qu’au bout de 6 mois les volontaires puissent eux-mêmes déterminer des critères de conventionnement élaborés sur la base des avis contradictoires des intervenants et intervenantes reçus.