SoliCagnole

SoliCagnole

Initiative locale vers une SSA
  • Structure porteuse : Monnaie locale - initiative locale vers une SSA
  • Territoire d’expérimentation : Yonne et alentours
  • Contact : https://www.lacagnole.fr/spip.php?rubrique164
  • Partenaires :
    Pour le comité de pilotage : Epicerie Solidaire de l'Auxerrois et Groupement des AgroBiologistes de l’Yonne Ensuite pour la future association dédiée : volonté de réunir une très large agora citoyenne de la LDH aux associations écologistes, de la Ligue de l'enseignement aux associations travaillant auprès des précaires, etc

Description des activités

L’association Courts Circuits La Cagnole veut mettre en place une Sécurité Sociale de l’Alimentation, faisant de l’accessibilité à une alimentation soutenable et saine, un droit pour tous.
Concrètement, chacun cotise chaque mois, selon ses moyens, de 10 à 100 Euros (ou plus) et tout le monde reçoit la même somme (la moyenne des cotisations) en monnaie locale, somme qui ne peut être dépensée qu’auprès de nos partenaires (producteurs et magasins bio, épiceries sociales et solidaires, épiceries indépendantes).
Nous comptons co-créer une association dédiée à cette caisse, transparente et démocratique.

Historique du projet

Nous partons de constats : 1/ La population subit de plus en plus de précarité sociale et donc alimentaire, notre département étant très touché par l'inflation des prix alimentaires. 2/ Difficulté financière forte pour nombre de petits producteurs bio de l'Yonne. 3/ Difficulté pour de petits producteurs de se labelliser. Nous voulons rendre accessible à toutes et tous, notamment aux plus vulnérables, une alimentation saine et soutenable (saine vis-à-vis e leur santé, soutenable vis-à-vis de la biodiversité, du climat, de l'eau), si nous y parvenions, oui, ce serait "changer le monde", ici et maintenant, toutes et tous ensemble avec nos altérités, notre pluralité, car il s'agit de l'humanité et du vivant. Si nous réussissions ce projet, ne serait-ce que progressivement, d'abord sur un quartier ou un village, puis des cantons, puis le département, ce serait tout simplement un formidable tremplin pour la dynamique du mieux vivre, de la souveraineté alimentaire, de la justice sociale et des solidarités. Tentative de créer un Eco-système dans lequel chaque citoyen se sent interdépendant de son voisin sur un territoire donné, afin de retrouver une certaine souveraineté alimentaire. 

Perspectives envisagées

Nous proposons: 1/ en premier socle, l'opération SoliCagnole, basée sur l'expérience de SoliDoume dans le Puy de Dôme. Soli’doume est un dispositif mutualiste inspiré de la Sécurité Sociale de l’Alimentation (SSA). Soli’doume développe un écosystème économique alimentaire alternatif au système conventionnel tout en étant à la fois solidaire, éthique et durable. 2/ En complémentarité, la mise en place d'un fonds citoyen et partenarial permettant d'aider à l'achat par les épiceries sociales et solidaires de produits de petit.e.s productrices.teurs qui sont en situation de précarité. Exemple: le producteur X a besoin de vendre ses salades à 0.70 € l'unité; l'épicerie solidaire Y vend ses salades aux personnes précaires à 0.60 € et se voit proposer des salades issues de la grande distribution, de l'agro-industrie et hors territoire, selon les moments, à 0.60 € l'unité; Y n'ayant pas des fonds propres importants, se voit contrainte de préférer les salades les moins chères. Notre fonds intervient et fournit 0.10 à 0.15 € à Y par salade achetée à la petite entreprise locale en agrobiologie (ou à X directement, à préciser.) 3/ En partenariat avec nombre des entreprises membres de la Cagnole, inventer des procédures et des modulations à partir de SoliCagnole ou de solutions proches et efficientes, afin de clairement agir pour l'accessibilité à une alimentation de qualité et le soutien aux entreprises en difficulté. 4/ « Formation-sensibilisation » du bien manger avec les enjeux de développement durable, et de santé publique.